L’homme de ma nuit, Prix ROLLINAT 2012

Ma nouvelle « L’homme de ma nuit » vient de se voir décerner le premier prix du concours organisé par la bibliothèque Rollinat, à Argenton sur Creuse.
Le thème du concours était « Nuit ».

L'homme de ma nuit, Prix ROLLINAT 2012 dans 1 - Intégraal 2003-2017 lanuit10
(l’affiche du concours)

C’est mon second succès de cette année 2012, pour une nouvelle écrite au mois d’octobre.
Je n’ai pas pu me rendre à la remise des prix qui s’est tenue ce vendredi 15 juin, (j’ai des petits problèmes d’ubiquité, en ce moment, et mon téléporteur est en révision…) mais j’en profite pour remercier à nouveau les organisateurs de ce concours ainsi que les membres du jury, et tous ceux qui ont lu et apprécié ma nouvelle, de donner vie à cette dernière.
Ce prix ne dissuadera sans doute pas l’héroïne de mon histoire de hanter le bord des routes (et, je l’espère, prochainement, les pages d’un recueil…) mais peut-être l’apaisera-t-il quelque peu.


Catégorie Adulte


Les 11 finalistes :
Trois petites notes de musique de Bruno Baudart
Le Doigt de Sarah de Régine Bernot
Nuit toilée d’Arlette Bourdier
Terreurs nocturnes de Lili Cielau
L’Homme de ma nuit de Frédéric Gaillard
Une aube crépusculaire d’Elias Gouamehr (El Grombali)
La Vouivre de Cédric Guilleray
L’Immeuble d’en face de Philippe Laperrouse
Nuit blanche, nuit noire de Jean-Marc Le Guern
Paysage choisi de Jean-Marie Palach
Une nuit très calme de Sarah Van Heeswych

Lauréat
L’homme de ma nuit, de Frédéric Gaillard


Catégorie Ado
La Nuit de Kany Baradji
T’oublier de Zoé Giorgis
Jour, nuit de Diane Mond
Nocturne de Mélanie Pielaet
Un spectre à St-Mystère de Erwan Soria

Lauréat
Nocturne de Mélanie Pielaet

Catégorie Jeune
Julien contre le sorcier de Simon Baudicheau
Au bout de la nuit…de Lucie Bosc
Le Retour de la pleine lune de Valentin Faure
La Tour interdite d’Adèle Leroy
Une nuit au pays magique d’Ania Rebeyrotte

Lauréat
Au bout de la nuit de Lucie Bosc

L’article de la Nouvelle République



Christian Décamps – mes vers solitaires – Chirols (07) 19 août 2010

Concert du Père, Christian Décamps, racine du groupe Ange, dans un exercice particulier, qu’il aime bien, se mettre en danger tout seul sur scène, pendant plus de deux heures, dans son spectacle intitulé « Mes vers solitaires ».. Juste accompagné de sa gratte, de son accordéon et de son synthé, il pose ses valises dans plusieurs villes de France et de Navarre en parallèle à la tournée du groupe et mêle chanson, philo et poésie.

Là, c’était en Ardèche, pas très loin de chez moi. ça date d’août 2010 (j’ai mis du temps à poster cet article) mais c’est toujours aussi bon…
En bref, ce fut à nouveau, et comme à chaque fois, une excellente soirée.
Pas de résumé mais quelques jolies photos et un cadeau surprise pour terminer.
Merci à toi, Christian, pour tous ces moments délicieux.
et à bientôt sur le rêve.
et, pourquoi pas, dans mon antre…
Christian Décamps - mes vers solitaires - Chirols (07) 19 août 2010 dans 6 - Dans mes cages à miel 100_3719
La foule venue nombreuse…100_3711 Ange dans 6 - Dans mes cages à miel
Christian à l’accordéon sur « Fou »100_3712
C’est aussi un excellent conteur.
100_3713Et il joue sur Ovation. Jolie, non?
100_3714

100_3716
Tout seul sur scène…

100_3717
Enfin, quand je dis tout seul… y avait bien ces quelques fourmis qui ont essayé de grimper sur ses jambes pendant une partie du concert !

100_3718

100_3810

 



Un kit anti-vampire du 19ème siècle aux enchères

LONDRES — Avis aux phobiques de Dracula: un nécessaire anti-vampire datant de la fin du 19ème siècle, « presque complet et en bon état », sera mis en vente le 22 juin dans le nord de l’Angleterre, a annoncé samedi la maison d’enchères Tennants Auctioneers.
Le lot est constitué d’une mallette en acajou contenant un pistolet, des pieux, un marteau, un chapelet, un livre de prières datant de 1857 et un crucifix.
L’ensemble du kit est « postérieur à la publication du célèbre roman Dracula par Bram Stoker (en 1897), qui a popularisé le personnage du vampire et a sans doute lancé la mode des kits anti-vampires », selon la maison d’enchères.
Il sera mis en vente dans le Yorkshire (nord de l’Angleterre) et sa valeur est estimée entre 1.500 et 2.000 livres (entre 1.800 et 2.400 euros).
Copyright © 2012 AFP. Tous droits réservés.



Dans les CHEVEUX DE LA SORCIERE, chez Rivière Blanche

 

J’ai participé il y a quatre mois au concours de nouvelles organisé par la mairie de Chalabre, sur le thème de la sorcellerie (en tant que tradition historique et régionale, aujourd’hui ou à travers l’histoire, voire dans le futur, omniprésente dans l’imaginaire de l’humanité).

« Des maléfices comme des beaux-arts…
Une ronde fantastique de sortilèges…
Une sarabande nourrie de mystère et de fantastique…
Une succession magique d’où émergent
Les songes enfouis de nos désirs les plus secrets… »

Bien que ma nouvelle « Dans les cheveux de la sorcière » n’ait pas remporté l’un des trois premiers prix, elle a recueilli suffisamment de suffrages parmi les membres du jury pour être retenue afin d’être publiée dans un recueil de 19 nouvelles, intitulé ‘L’antre des Sorciers » qui paraîtra aux éditions Rivière Blanche au mois de juillet.
Vous pouvez d’ores et déjà le commander (lien sur la droite du blog)

Dans les CHEVEUX DE LA SORCIERE, chez Rivière Blanche dans 1 - Intégraal 2003-2017 antred11
Sommaire
Jean-Marie Calvet : Les Pétrifiés
Gregory Hirson : La Page déchirée
Valérie Simon : Le Sourcier et la jeune fille au bord du gouffre
Arnot : Rencontre en Ombrie
Christophe Derouault : La Sorcière
Guy Vieilfault : Le Corbeau de Saint-Elme
Even : Le Piment bleu
Pascale Basselier : Ma Nuit chez une sorcière
Sylvie Geoffray : Sors Immanis
Jérôme Picot : Jojo à l’école des sorciers
Yannick Guerveno : La Mort d’un sorcier n’est pas la mort du Diable
Frédéric Gaillard : Dans les cheveux de la sorcière
Valentin Vergès : Le Flûtiste
Sylvie Bages : Araignée, poignard, goules et autres brigands
Pierrette Tournier : Chagrin d’amour
Véronique Goossens : Petits sorts entre amis
Jean-Marc Gilbert : La Lune s’en va
Tom Khefif : Le Rocher imprenable
Cécilia Goncalvez & Maïa Boulbet : Effrayant tête-à-tête


La maison des papillons bleus

La maison des papillons bleus, ou le droit aux vacances pour tous

La maison des papillons bleus dans 4 - La malle du Vieufou logo10

Bon, je ne dis pas ça (que) parce que ce sont des amis, mais si vous avez envie (besoin) de vous détendre, de vous dépayser, de soleil, d’espace et de convivialité, et si vous passez dans la Drôme des collines, faites une halte à la maison des Papillons bleus.
Karine et Jean-Luc vous accueilleront, et le mot est faible, dans leur maison. Un mélange de styles entre la bâtisse principale, une ancienne ferme de pays de la fin du XIXème siècle, et l’extension en ossature bois destinée à l’accueil des hôtes, réalisée en « auto-construction », labellisée « 3 épis » au guide des gîtes de France.

L’ancienne étable restaurée, a été aménagée en salle à manger mêlant pierres de taille et « molasse » du pays.

L’association du bois et de la pierre donne à la maison son charme et un côté intemporel.

dsc00110 dans 4 - La malle du Vieufou
Dans un cadre verdoyant, au milieu des abricotiers et des chênes truffiers, le domaine propose également des séjours en yourte mongole (une « duo » et une « tribu »), ainsi que des chambres à thèmes, inspirées des différents voyages de nos charmants hôtes.
Retrouvez-vous au Mexique, dans la Médina marocaine ou sous une paillote de l’océan pacifique. Il se peut même que le petit déjeuner vous soit servi en paréo. Bon, ça, c’est à négocier avec Karine, je m’avance sans doute un petit peu mais vous aurez peut-être au moins le collier de fleurs de bienvenue. (Karine, va falloir que t’assures!)
Leur table se compose de produits du terroir et de saison, faisant travailler les producteurs locaux, pour nous présenter des plats traditionnels.

dsc00111

(bon, là, y en a pas sur la photo…)

Des séjours à thèmes sont également proposés tout au long de l’année.

« Les amis de la Maison des Papillons bleus« , c’est une association défendant une vision humaniste et sociale du tourisme. Accueil de familles, de groupes (pris en charge ou non par des associations sociales ou médico-sociales) et /ou individuel.


L’origine du projet « Les amis de la Maison des Papillons bleus », c’est avant tout :

- La résultante de parcours personnels et professionnels ayant conduit les « membres fondateurs » à envisager la « relation d’aide » différemment de celle proposée en milieu institutionnel (immersion dans un milieu naturel, apprentissage ou réapprentissage des savoirs fondamentaux à travers différentes activités…),

- La conviction des bienfaits de l’Environnement (au sens littéral du terme : nature, alimentation, réapprentissage des rythmes de vie…) sur les processus de « rupture » et de « reconstruction »,

  • Le désir de mettre des aspirations personnelles et professionnelles au service de besoins identifiés localement en terme de «prise en charge originale» de ces publics dits «en marge».


Si vous voulez contempler le vol des lucanes dans le soleil couchant, venez aux « Papillons Bleus » au mois de juillet. Mais c’est ouvert toute l’année et il y a des tas de choses à faire et à voir dans notre Drôme des collines…

Et puis, l’ai-je déjà dit ? Les hôtes sont charmants et vous reçoivent à bras le cœur.

Une adresse,

Karine Menard et Jean-Luc Thiney – La maison des Papillons Bleus

Quartier les Pierrelles – 26260 BREN

04 75 45 16 04

@: papillonsbleus.jlktm@hotmail.fr

(accessible aux personnes à mobilité réduite)



Alunya |
Freewomen |
Laplumeduphenix |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A Spotlight On Trouble-Free...
| Algorimes
| Methods to increase your we...