Ce qui s’est passé en 2012

Je passerai ici sur les concours ayant refusé mes textes cette année, il y en a trop pour que ça en vaille la peine…
J’ai appris la fin des Editions Nouvelles Paroles, qui avaient organisé un concours de nouvelles en 2010 à l’issue duquel elles avaient publié ma nouvelle Loup, y es-tu? dans un recueil intitulé Amour Bleu Circulaire.
Par contre, dans le registre des bonnes nouvelles:

Parutions :

Dans les cheveux de la sorcière
, dans l’anthologie « L’antre des sorciers » – aux éditions Rivière Blanche
Forêveur, 3e prix au concours Plumes d’Azur l’an dernier, poursuit sa vie d’arbre dans le numéro de décembre (63) du fanzine « Les hésitations d’une mouche » (33).

Honneurs et distinctions

Forêveur a également reçu un diplôme du concours international de nouvelles de l’Association « Poésie Contemporaine Française » le 10 mars (9e sur 19 participants seulement…)
L’homme de ma nuit a obtenu le prix Rollinat, à Argenton sur Creuse, le 15 juin
Dans les cheveux de la sorcière a terminé 12ème prix du concours organisé par la mairie de Chalabre sur le thème de la sorcellerie
Mimétisme a reçu un accessit au prix Alain Le Bussy et sera publiée dans le n°21 du magazine Géante Rouge en 2013
Un doux besoin d’Ellébore a fini 7ème du concours organisé par l’UERA.
De bons produits a été lauréate du concours de nouvelles organisé par la Compagnie Tous azimuts, de Roubaix. Ce texte a été interprété sur scène le 16 novembre par les comédiens de la troupe. Le DVD de la soirée est disponible sur le site de la Compagnie à un prix très raisonnable. On y retrouve également un texte de ma consoeur de plume, Emmanuelle Cart-Tanneur, intitulé L’odeur de l’herbe coupée

J’ai signé avec les éditions Kirographaires un contrat pour un recueil, à paraître en juin 2013, intitulé Infemmes et Sangsuelles, regroupant 10 de mes nouvelles. il devait initialement sortir en avril, mais l’éditeur a repoussé la date.
Par conséquent, j’ai repris les droits de ma nouvelle « Le reflet du désir » parue chez Bigbang Editions en 2011, pour l’utiliser dans le recueil.
Bigbang annonce suite à cela, et à de mauvaises ventes, la fermeture de la maison d’édition. « Mortel Delirium », qui s’est très peu vendu, devient donc un collector !
Le Diable et la Diva, dans le même ordre d’idées, devait paraître dans Nocturne, les charmes de l’effroi n°3 – Griffes et décrépitude en 2012. Le site a disparu, le projet semble à l’abandon, le n° 3 n’est jamais sorti, donc j’ai envoyé un mail au fanzine pour les prévenir que je souhaitais utiliser ce texte dans mon recueil. Suite à cela, l’éditeur de Nocturne m’a recontacté pour me dire qu’il n’abandonnait pas le projet pour autant et que le n°3 sortirait vers la fin de l’année. Il m’a demandé le mail de la maison d’édition dans laquelle va paraître mon recueil, afin de leur demander s’il est possible de publier ma nouvelle sur les deux plateformes littéraires.

BONNE ANNEE 2013 A TOUS, qu’elle soit riche de lectures, de musique et de couleur.



Les pieds sur terre…

Pour redescendre sur terre après ma très belle (et méritée) troisième place au concours Plumes d’Azur de l’an dernier, avec ma nouvelle « forêveur », voici le palmarès de cette année:
http://www.plumesdazur.fr/concours-nouvelles-2012/concours-2012-laureats.html
Sur leur site se trouve la liste des 26 novellistes à avoir franchi le cap de la première sélection, eh bien je n’en étais même pas.
Félicitations aux trois nouveaux lauréats. Seuls deux d’entre eux ont pu faire le déplacement et ont dû passer, j’en suis sûr, une aussi bonne soirée qu’Emmanuelle et moi-même l’an dernier, en charmante compagnie de Nicole, Pierre et Judith, que j’embrasse au passage, et de tous les membres de l’association, que je salue.


L’arbre et la mouche

Après son succès au concours de nouvelles organisé par l’association Plumes d’Azur de Carqueiranne en 2011, où il a obtenu la troisième place, j’ai le plaisir de vous annoncer que mon texte « Forêveur » va promener ses racines jusqu’au bord de l’océan Atlantique.
Il est en effet publié dans le numéro du mois de décembre du fanzine « Les hésitations d’une mouche », basé à Ambarès (33).

L'arbre et la mouche dans 1 - Intégraal 2003-2017 couv6310

Mouche que je remercie de n’avoir pas hésité longtemps avant de venir voleter entre ses branches, et de finalement y poser ses petites pattes.
Après la côte d’Azur, mon Forêveur découvre donc la côte Atlantique !
Gageons qu’il y rencontrera un de ses semblarbres !
Fera t-il un tour de France?
Mystère…



Alunya |
Freewomen |
Laplumeduphenix |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A Spotlight On Trouble-Free...
| Algorimes
| Methods to increase your we...