Ehpad, Ehpad

Ehpad, Ehpad,
Et pas d’beuh
Que des petits comprimés bleus
Ehpad Ehpad 
Et pas d’fume
par peur que l’on s’y accoutume
Ehpad Ehpad 
Et pas d’joints
les infirmières ne sont pas loin
Ehpad Ehpad
Et pas d’shit
Heureusement y a les visites
Ehpad Ehpad
Et pas d’bière
j’paierai la mienne au cimetière



Néorural

Enfin ! J’ai enfin eu raison de ce fichu coq et de ses bouseux de propriétaires. Dorénavant, plus de réveils en sursaut à 5h30, 5h37, 5h42… J’ai bien fait d’aller en justice, faut les secouer un peu pour qu’ils comprennent, ces paysans. Réglé aussi le problème des bouses de vaches puantes et dégueulasses, et le bruit des tracteurs sous ma fenêtre en permanence. Même la stridence des cigales a disparu, avant d’avoir complètement épuisé ma raison. Quand je pense que le désinsectiseur ne voulait pas se déplacer ! Sans déconner, je n’ai pas loué hors de prix trois semaines dans un pavillon pendant nos vacances dans le Sud-Ouest pour me taper toutes ces nuisances et ces ploucs. Mais ma femme, l’employé municipal, les flics, les juges et les toubibs ont vu de quel bois j’étais fait.

Bon, c’est sûr, ici, Momo hurle à 4h27, 4h32, 4h45 et 5h toutes les nuits dans son sommeil, Jean-Patrick passe ses journées à peindre les murs avec son caca, Paolo se prend pour une mobylette, Stéphane pour une abeille et ils font la course dans les couloirs en projetant de la salive partout. Mais la distribution de médicaments et les repas sont à heures fixes, ma chambre est bien isolée, les infirmiers sont gentils, la télévision est toujours allumée et la salle de séjour a une magnifique vue sur la cour.

Et surtout, je suis débarrassé de ce damné coq.



Du livre à la plume

Bon, un tout petit mot du salon de St Martin d’Hères de début juin…. passque bon chuis à la bourre, non ?
Ce fut l’occasion de revoir Sophie Dolleans et de rigoler un bon coup, avec son chat psychopathe digne d’un film d’Hitchcock…
L’occasion également de faire la connaissance IRL de Valerie Brun (et de rigoler un bon coup) après plusieurs années de correspondance virtuelle par forum interposé (Maux d’auteurs pour ne pas le citer) Du livre à la plume dans 2 - Vieufou en vadrouille 
l’occasion de retrouver Barman Calipso mon vénéré éditeur venu nous faire un coucou en voisin
l’occasion de découvrir la bande énergique de Du livre à la plume Sabrina da Silva et ses coupines déchaînées, quelque peu dissipées lors des lectures de certains textes par leurs auteurs.
et de rencontrer plein d’auteurs sympatoches (et de rigoler un bon coup) Seb Chérel Annie Breysse Juliette Lesne Zorah Viola Abby Soffer Lemonnier Frederic Anne Mélahel (avec laquelle j’ai bien papoté) et quelques autres…

L‘occasion enfin de lire en public Dans les cheveux de la sorcière, devant un auditoire d’auteurs attentifs !

Mais hélas peu de visiteurs.

Clothilde est repartie avec Le petit oiseau va sortir sous son aile, Eric avec un exemplaire de mes Jeux de dopes, et Annie Breysse, ma presque voisine auteure, avec Infemmes et sangsuelles.

L’image contient peut-être : 2 personnes

sur mon petit stand…

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, barbe

Valérie Brun existe, je l’ai enfin rencontrée !

66656949_2400617306887580_7333511075708534784_n

Odieux montage mal fait (c’est juste pour vous montrer Anne et Seb, mes gentils voisins !) – cliquez sur l’image



Belle journée

Il ouvrit sa boîte de déception.
Ce matin, elle était vide.
Ça va être une belle journée,
Se dit-il en refermant les yeux.



L’été je vais à la rivière (peau-haine rafraîchissant)

J’aurais mis deux s à piscine :
on n’y croise jamais de poissons
mais des mycoses et de l’urine
qui, consommées en infusion
te déclarent une guerre intestine
prenant ton cul pour un trou fion
farci de nitroglycérine.

Oui, Pissine est un meilleur nom.



Alunya |
Freewomen |
Laplumeduphenix |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A Spotlight On Trouble-Free...
| Algorimes
| Methods to increase your we...