Gaëlliques An vingt, septain quatrième

- Maintenant, monsieur Gaillard, fermez les yeux et donnez-moi sans réfléchir cinq mots qui vous font du bien !

- Tronçonneuse, hache, scie, broyeur.

- Cela en fait seulement quatre ! Sortez m’en un cinquième !

Quand j’ai tiré la machette de mon grand sac de sport, le psy a blêmi en émettant un couinement bizarre. Quelques secondes plus tard, enfin silencieux, il rougissait abondamment.

(Gaëlliques psychopathiques – 22 janvier)

La plèbe les conspue, tous ces tyranneaux claudes

Qui d’un Dieu tout puissant se croient coéternels

Et devant leurs vassaux se proclament indigètes.

Ils lui imposent en masse des édits frustratoires

Sous le joug armuré de forces stipendiaires

Pour mieux masquer aux yeux du peuple fragmenté

La vaste étendue de leur vide sincipital

(Gaëlliques surannées – 23 janvier)

- Allez, mon lapin, ratisse-toi la soupière, va troubler le miroir et au lit !

- Mais, maman je me la suis déjà ratissée ce matin !..

- Deux fois par jour a dit le gingiviste, sinon tu vas choper des carottes !

(Gaëlliques orthodontistes – 24 janvier)

- Oh, dis-donc, Sabrina, ma chérie, ta maison est impeccable ! Pas un gramme de poussière, tout est si… propre et si bien rangé ! Comment tu fais ? Moi je m’en sors pas ! T’as pris une domestique ?
- Non, trop cher !
- Allez, c’est quoi, ton secret ? Tu peux bien le dire à ta meilleure amie !
- Oh, y a pas de secret, tu sais !
- Allez, arrête de me charrier, t’as fait quoi ? T’as frotté une lampe et invoqué un génie ?
- Non, bien plus simple et plus efficace !
- Quoi, une formule magique ? Allez, raconte !
- Oui, c’est ça, en quelque sorte !
- Et c’est quoi la formule ?
- Des bras, que des bras !

(Gaëlliques d’intérieur – 25 janvier)

Vingt-six avait toujours été le nombre fétiche de Jan-Kristjan Blaszczykowskzi. Sa date de naissance, le nombre de lettres dans son nom imprononçable, le numéro de son appartement, celui de son département. Aussi ne fut-il pas surpris de remporter le super loto de 26 millions le jour même de ses 26 ans. Et n’eut pas le loisir de s’étonner quand, en essayant de rattraper le ticket gagnant qu’il venait malencontreusement de laisser tomber sur la chaussée alors qu’il se rendait au lieu de l’encaissement, il fut mortellement percuté par l’autobus de la ligne vingt-six.

(Gaëlliques martingalesques – 26 janvier)

- Trois côtes cassées, un poignet démis, un traumatisme crânien, et tout ça en dormant, mais comment donc avez-vous fait votre compte, monsieur le commissaire ?
- Que voulez-vous, docteur, j’étais dans de beaux draps. Je poursuivais un  rêve et il a résisté à son arrestation !

(Gaëlliques policières – 27 janvier)

« Vous êtes sur le répondeur du Président des Etats-Unis. Ceci est un message enregistré. Je ne suis pas disponible pour le moment. Mon Gouvernement et moi-même sommes en sécurité dans un bunker souterrain. Nous préparons une riposte massive à l’invasion. Si vous êtes un humain, laissez-moi un message après le Boum. Si vous êtes un de ces fucking aliens, kiss my ass ! »
Dans le bureau ovale de la Maison Blanche, l’ambassadeur martien au cou démesuré clignota un ordre :
- Trouvez-moi ce bunker !
Il appuya sur la touche EFFACER du répondeur.
L’explosion pulvérisa la Maison Blanche ainsi que le vaisseau alien en suspension juste au-dessus, mettant instantanément fin à l’invasion des girafes de Mars.

(Gaëlliques martiennes – 28 janvier)



Laisser un commentaire

Alunya |
Freewomen |
Laplumeduphenix |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | A Spotlight On Trouble-Free...
| Algorimes
| Methods to increase your we...