An Vingt, septain quatorzième

Je leur annoncerais bien la victoire totale sur l’épidémie et la fin du confinement grâce à l’extrême efficacité de la politique du gouvernement lors de ma conférence de presse de ce soir, mais je ne suis pas sûr que ça fasse marrer grand monde aujourd’hui, se dit le premier ministre au moment de rédiger son intervention télévisée.

(Gaëlliques et attrapes – 1er avril)

Ce champ de maïs
semblait avoir été peint
par Van Gogh
d’après une description
que lui en aurait fait
Stephen King

(Gaëlliques paysagères – 2 avril)

Le drôle de lézard qu’avait reçu Thomas pour son onzième anniversaire de la part d’un oncle éloigné qui vivait en Amérique du sud avait rendu tous ses copains verts de jalousie, mais ils furent encore plus impressionnés quelques temps plus tard la nuit où, d’un souffle puissant, le dragonnet, surnommé Godzy par son petit maître, fit fondre la vitre de son vivarium, mit le feu à la maison et prit la poudre d’escampette.

(Gaëlliques de compagnie – 3 avril)

Dans tous les gâteaux de tes anniversaires, j’ai mélangé un quart d’énergie, un quart de tendresse, un quart de gentillesse et un quart de malice. Je les ai laissés lever tendrement pendant dix-huit ans en te regardant discrètement grandir et dorer à travers la vitre du four. Le résultat, tendre et croustillant à la fois, est à croquer, et me rend chaque jour un peu plus fier d’être ton papatissier..

(Gaëlliques d’anniversaire – 4 avril)

Jadis je faisais le mur
Désormais je fais mûr
Un jour je ferai l’mort

Alors ça sert à quoi
Que je me casse le col ?

(Gaëlliques à mur-mures – 5 avril)

Quand il l’a vu passer au large, l’étique naufragé enhaillonné de guirlandes d’algues brunes s’est enfoui à toute vitesse sous le sable blanc de son île déserte, se faisant tout petit, parfaitement immobile et silencieux jusqu’à ce que le titanesque paquebot de croisière ait disparu de l’horizon. Pas question ces temps-ci de déroger aux gestes barrières.

(Gaëlliques prudentes – 6 avril)

Au programme de la fête de l’avriculture :
10 h : Poison d’Avril (Rock avricole)
14 heures : Championnat de crachat de noyaux d’avrocats
16 heures : Showcase : Avril Lavigne.
Tout au long de la journée :
Démonstration d’arrachage d’avrichauts « à l’ancienne »
Dégustation d’avricots
21 heures : Grand feu d’avrifice.
Fête de l’avriculture, l’Isle sur Avray,
à partir de 9 heures
Dimanche 3 mai 2020

(Gaëlliques avriolantes – 7 avril)



Laisser un commentaire

Alunya |
Freewomen |
Laplumeduphenix |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | A Spotlight On Trouble-Free...
| Algorimes
| Methods to increase your we...