Caus’cyclette 2017

Ce mardi 10 janvier avait lieu au café » associatif Le cause toujours la soirée Cause cyclette animée par Anne-Marie Vernon, sur le thème « littérature et vélo ». Pas mal de monde pour cette édition, (la deuxième à laquelle je participais) dont Una, une jeune irlandaise qui nous a parlé de sa thèse non encore traduite, « le vélo dans la littérature , les modernités alternatives d’un moyen de transport en France et au Royaume Uni de 1890 à 1920″.
D’intéressantes discussions ont eu lieu autour de ces livres et quelques extraits des ouvrages présents ont été lus par les participants à la soirée.
Merci à Una et à Pascale pour avoir succombé à mes jeux de dopes Caus'cyclette 2017 dans 1-4 Jeux de dopes 1f642

Prochain Cause Cyclette le mardi 14 février: thème : le vélo féministe
Nota : le vin chaud était excellent…

15966261_10212245354318045_7431740449648203441_n



cyclisme-dopage.com

Le très sérieux site cyclisme-dopage.com a lu et chroniqué, (et, me semble-t-il, apprécié) sous la plume de Stéphane Huby, ma nouvelle (quelque peu farfelue, mais pas tant que ça…) intitulée Jeux de dopes, parue l’an dernier chez Zonaires éditions, dans la collection Lapidaires.

cyclisme-dopage.com dans 1-4 Jeux de dopes couv_j10

Je les remercie de tout cœur cette nouvelle fenêtre sur mes écrits, qui m’apportera peut-être des lecteurs parmi les visiteurs du site (parce que je sens que vendre mon bouquin lors des étapes du Tour de cet été – et des suivants – risque d’être un peu compliqué et de ne pas faire que des heureux parmi les fans de la Grande boucle).

Retrouvez leur sympathique chronique ICI.

Encore un grand merci à eux, et vive le sprogue.



Prix Rosny aîné 2016 – en lice

Cinq de mes nouvelles, parues l’an dernier, sont en lice pour le prix Rosny aîné, décerné depuis 1980 à des textes relevant du domaine de la science-fiction (romans ou nouvelles).

Après Le petit oiseau va sortir, présenté en 2015, c’est cette fois-ci au tour de : 

Cet indéfinissable charme (in Horrifique n° 110 : Lovecraft plus vivant que jamais – 5, André LEJEUNE / ÉDITIONS MACABRES),

Du plomb dans l’aile (JACQUES FLAMENT)

Jeux de dopes (ZONAIRES)

Nécronomignon (in Clair/obscur n°13)

Vous avez quatre heures ! (in Niveaux, JFE)

5 textes ? quelle coïncidence, dans la (longue) liste qui vous est  présentée sur le site il vous est justement proposé de voter pour … 5 textes ! Pourquoi pas les miens ?

Déroulement

Les votes se déroulent en deux tours :

— le premier est ouvert à tous. Le vote se fait sur la base de deux listes, une pour les romans et une pour les nouvelles. Attention ! ces deux listes sont indicatives, ce qui veut dire que vous pouvez voter pour d’autres titres que ceux proposés dans ces listes.
Ce premier tour est ouvert jusqu’au 5 juin 2016
, vous pouvez donc voter en indiquant deux listes (une pour les romans, une autre pour les nouvelles) de 5 textes maximum chacune, sans ordre de préférence,

— le deuxième est réservé aux inscrits à la 43e convention nationale de science-fiction (du 25 au 28 août 2016 à Mérignac).

Comment voter ?

Les votes sont à envoyer au secrétaire du prix, Joseph Altairac, par deux moyens :

— mail : joseph.altairac@wanadoo.fr,

— courrier : Prix Rosny c/o Joseph Altairac, 128 rue du Mont-Cenis, 75018 Paris, France.

 

à vos votes et merci de votre confiance

(et si vous avez plusieurs adresses mail, rien ne vous empêche de voter une fois pour chacune…)

 

 

 



Caus’cyclette

Très agréable moment ce soir, au café associatif Le cause toujours, 8 rue Gaston Rey, à Valence, pour causer vélo et littérature, lors de l’atelier « Caus’cyclette », animé par Anne-Marie Vernon en présence d’une dizaine de participants réunis par leur passion : les deux-roues.

P1090702.resized

L’occasion de découvrir les nombreux flirts entre écriture et petite reine, dans tous les genres littéraires, au fil des décennies : livres pour enfants, essais philosophiques, livres de voyages, BD, ouvrages d’art, de poésie, de surréalisme, et d’approfondir le lien intime unissant l’homme à sa machine, et les rencontres humaines qu’elle génère, avec leurs codes, leur langage.

Une certaine solidarité qui se crée entre deux usagers, au bout du monde, qui se croisent, se reconnaissent sans pour autant s’être jamais rencontrés, se saluent, s’arrêtent, s’entraident. Moyen de transport utilitaire, loisir ou sport, le vélo devient pour certains plus que l’objet, un réel compagnon.

Lors de la seconde révolution industrielle à la fin du 19e siècle, et avec l’arrivée des pneumatiques on assiste à une « folie de la bicyclette » le vélo devenant financièrement accessible aux ouvriers, devient un moyen d’explorer le monde. Il sera même un vecteur de l’émancipation des femmes, non sans mal : avec la mode des tours du monde, et celui réalisé en quinze mois par une femme, Annie Londonderry, de Boston, en 1895, les médecins et moralistes de l’époque affirmaient que sa pratique était dangereuse pour la santé physique et mentale des femmes, les poussant à des pratiques immorales (…). Elles durent se battre également pour pouvoir porter une tenue plus « adaptée » à sa pratique que les robes de la fin du siècle, et firent adopter le bloomers, un short féminin. En France, les compétitions leur étaient cependant ouvertes dès 1868. Le premier tour de France est créé en 1903. Le terme vélo remplace bicyclette après la première Guerre Mondiale. Sous l’occupation de la suivante, les véhicules à moteur réquisitionnés, ne reste plus que le vélo pour faire du marché noir, aller voir ses proches… Les courses et compétitions sont un réel succès qui perdure encore de nos jours. Vers 1990 apparaissent les premiers signes d’une vélorution, des associations d’usagers se créent de par le monde pour tenter de redonner au vélo sa place dans la ville.

P1060533.resized

Les participants à la soirée

Il se vend dans le monde plus de vélos que de voitures.

J’ai été étonné du nombre de livres écrits par des tourdumondistes (ou tourdesétasunistes, ou delamongolistes, au choix) à vélo, seuls ou en famille, ayant relaté leur expérience, de manière plus ou moins heureuse (tenir un journal sur un tour du monde ne fait pas du cycliste un écrivain, comme le faisait justement remarquer une participante. Le grand sportif que je suis a failli rajouter : et avoir un vélo dans ma cave ne fait pas de moi un cycliste… mais je me suis tu ! Et puis, avoir sorti trois livres…).

Chacun des participants à la soirée avait amené quelques livres sur le sujet et était invité à en lire des extraits. Ce fut l’occasion pour moi de présenter mon petit dernier, Jeux de dopes, seule incursion dans le fantastique parmi les ouvrages évoqués ce soir, et d’aborder (de façon légère) cet épineux sujet qu’est le dopage dans le sport. Ayant peu l’habitude de parler en public (et, en règle générale, de sortir de mon antre…) j’ai été très mauvais sur la promo et je rétropédale ici mes excuses aux participants de la soirée ! L’excellent verre de vin rouge (bio) n’y était pour rien, juré !

P1090701.resized

Mes coureurs ont croisé des cyclistes de tous les horizons…

Voici quelques-uns des livres présentés ce soir sur la thématique du vélo – il y en avait une montagne – (ceux avec un astérisque sont ceux qui ont éveillé mon attention, même si le vélo n’est toujours pas mon sujet de lecture favori)  :

Johan Sfar – A bicyclette – Un tour en France *

Didier Tronchet – Petit traité de vélosophie

Le tao du vélo – Julien Leblay

Paul Fournel (président de l’OuLiPo) – Besoin de vélo *

Raymond Queneau – Le vol d’Icare *

Les cycles de l’amour – J.C. Martinez (superbes photos agrémentées de textes d’auteurs reconnus – dont un, de toute beauté, de Michel Serres) *

Georges Pérec – Quel petit vélo à guidon chromé au fond de la cour ?

Bernard Chambaz – Petite philosophie du vélo

Le pouvoir de la pédale – Olivier Razemon

Des fleurs, pas de moteur (livre pour enfants)

Nous évoquâmes ensuite (en vrac) les bienfaits du vélo sur le corps et l’âme, les vols de vélo, et le Tour de France Alternatif, qui passera cet été dans la région – pourquoi ne pas y faire un saut (jour de repos à Glandage, il fallait le faire…) – et prîmes congé au bout de ce sympathique moment, pour la plupart en vélo (la moitié des personnes présentes ne possède pas de voiture) après avoir cherché des idées de thème pour le prochain Caus’cyclette. Et pourquoi pas lien entre vélo et chanson, peinture, publicité, cinéma ?

Caus'cyclette dans 1-4 Jeux de dopes



« Jeux de dopes » dans le Dauphiné Libéré

Suite à la visite mardi matin de Nicolas Melan, journaliste du Dauphibéré, voici le sympathique article paru aujourd’hui :

Scan0002



Jeux de dopes – c’est parti !

J’ai reçu les premiers exemplaires de Jeux de dopes. Il est beau, non ? Les premières dédicaces sont en partance dès ce mardi matin pour Saint-Etienne, Bussy Saint-Georges, Pierre la Treiche, Amiens, Saint-Martin d’Hères et Saint Genis Laval !

100_4339



JEUX DE DOPES – ZONAIRES éditions – collection Lapidaires

couverture déf jeux de dopes R

« Vous savez, Monsieur le Président, on ne se dope pas plus pour faire 3500 km en vingt jours que pour courir 100 mètres en neuf secondes… », disait Jacques Goddet, s’adressant à Jacques Chirac en juillet 1998.

La pratique du dopage a fait partie du sport dès l’instant où le sport est devenu spectacle nous rappelle Frédéric Gaillard avant d’entreprendre de nous conter dans un style aigre-doux et sans temps mort, l’histoire d’une fabuleuse mutation.

Mise en garde : cette nouvelle est sans danger pour le lecteur, mais il est possible qu’il ressente le besoin de prendre un petit remontant pour suivre pleinement la cent vingt-huitième édition du tour d’Hexagonie…

°°°

Parce qu’il est taillé comme une bavette et qu’il s’est toujours blessé en faisant du sport, l’auteur se tient farouchement à l’écart des pistes et des stades, des sportifs et des supporters. Seuls le ping-pong et la pétanque trouvent grâce à ses yeux. En écrivant au moins, il ne risque pas d’entorse…

Ce récit inédit n’est pas un essai philosophique sur le dopage dans le sport, mais une dystopie déjantée. L’auteur, dont c’est la deuxième parution dans la collection Lapidaires après plusieurs textes publiés en ouvrages collectifs, attend pour 2016 la parution de son premier recueil de nouvelles fantastiques.

Parution prévue le 25 novembre 2015 – ISBN 979-10-94810-04-0

Prix 5,25 € + 1,45 de frais de port



Bientôt chez Zonaires

L’info vient d’être dévoilée sur le site de mon éditeur : au mois de novembre sortira aux éditions Zonaires, dans la collection Lapidaires, ma novella d’anticipation déjantée, écrite en 2006, intitulée Jeux de dopes.

Le titre pique-il déjà votre imagination ?

Pour vous aiguiller, je peux vous montrer la couverture (provisoire) qui l’illustre :

Bientôt chez Zonaires dans 1-4 Jeux de dopes couv-jeux-de-dope-vfg21-749x1024

Si vous avez ri (bon, même souri, allez…) devant « Le petit oiseau va sortir » et « La faim du monde » (chez le même éditeur), cette histoire-ci devrait également vous plaire.

Allez, je vous donne tous rendez-vous en novembre sur la ligne de départ.

Venez faire un tour avec nous.

Et surtout, n’oubliez pas vos pailles…



Alunya |
Freewomen |
Laplumeduphenix |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A Spotlight On Trouble-Free...
| Algorimes
| Methods to increase your we...