Canicule

Pour se réchauffer un peu, un petit texte d’Alain Kotsov, sur lequel j’ai improvisé un petit air de guitare, en toute admiration pour ces vers simples et rafraîchissants :

http://www.lanthologiste.fr/wp-content/uploads/2012/11/portrait-01-201x300.jpg

je voulais que ça « sonne » un peu Brassen », et en fait on dirait presque l’ambiance des tout premiers Higelin (période Areski – manque une derbouka, une flûte, des sistres et des grelots)

Canicule

Ces jours-ci le mercure,
Quelle bonne nouvelle !,
En montant dans les thermomètres,
A rendu la longueur des jupes des donzelles
Inversement proportionnelle
A la température,
Les faisant remonter de quelques centimètres.

Et le sang, dans mes veines,
Se met à fair’ des bulles
Subissant la même pression.
Voyant ces lascives beautés qui déambulent,
Je dis : « Vive la canicule !
Dieu, fasse que n’advienne
Jamais le terme d’une aussi belle saison ! »



Chanson d’octobre (de mi-décembre)

Les paroles de cette chanson sont au départ un fort joli poème d’Yvonne Le Meur-Rollet sur lequel je suis tombé il y a quelques jours, dans les pages poésie du forum Maux d’auteurs.

J’ai eu envie d’y poser quelques notes. Comme ça, en passant.

Amicalement…

http://www.zonaires.com/wp-content/uploads/2015/05/YLR-nb.jpg

Chanson d’octobre

Refrain
C’était un jour lourd de silences
Et de sanglots sans violon
Un jour d’après les confidences
Où les regards en disent long…

En ce matin d’octobre pâle
Sur cette plage où nous marchions,
La marée était à l’étale,
Des vagues dansaient au ponton…

Ta main ne touchait pas la mienne,
Tes yeux ne quittaient pas la mer.
J’aurais voulu que tu comprennes
Que mon cœur était à l’envers.
Refrain

Nous avancions entre les flaques
Où se diluaient nos reflets
Et, de temps à autre, une barque,
Vers le grand large, s’éloignait.

Ton visage n’exprimait rien
Et je craignais que tu me dises :
« Tu peux partir dès ce matin,
Pour la rejoindre, cette Elise »
Refrain

Quand j’avais voulu te parler
Déjà, tu me savais coupable :
On avait dû te colporter
Cette aventure impardonnable.

Le pull rose, que tu portais
En ce jour pâle et mémorable,
Avait la couleur des galets
Sous le vent gris chargé de sable.
Refrain

Le ciel a caressé la plage,
En illuminant l’horizon
Quand tu m’as dit de ta voix sage :
« Rentre avec moi, à la maison ».

Alors ta main a pris la mienne.
Sur cette plage où nous marchions,
Les peurs et les peines anciennes
Se sont éloignées du ponton.
Refrain

 



Stakhanov’X

Il y a peu, je vous parlais de ma rencontre avec Jean-Paul Lamy, poète normand participant comme moi aux riches heures du forum Maux d’auteurs, grand écumeur de concours et de remises de prix devant l’Éternel. Lors de celle du concours de l’ASAC en octobre, il m’avait proposé une collaboration avec un petit sourire malicieux. Il s’agissait  « d’habiller » d’une musique un de ses textes. Il me prévint qu’il s’agissait d’un texte « coquin » – je crois même qu’il employa le terme « porno ». Comme je me laisse rarement abattre par ce genre de défi* je me suis embarqué dans l’aventure. Ce qui a donné ceci :

Stakhanov’X

 

* j’ai mis en musique l’an dernier un texte de Julien Noël , que je vous reposte ici…

Dansons à la lune gibbeuse (la la la…)

 



Nighthawks at the dinner – Tom Waits (1975)

Image de prévisualisation YouTube


Echoes

Comme il n’y a pas de mal à se faire du bien, voici une petite douceur, reprise de Pink Floyd par le groupe California Guitar Trio, pour bien démarrer les fêtes…

Image de prévisualisation YouTube


Sur les grands espaces bleus

une ‘tite chanson de mon groupe fétiche, Ange, sur l’album « Tout feu tout flamme »…

Image de prévisualisation YouTube

ça manquait un peu de zique, ce blog…



Flatulences

Image de prévisualisation YouTube

le cadeau surprise dont je parlais dans mon précédent article : une vidéo de la soirée de Christian Décamps, le leader du groupe Ange, en solitaire à Chirols (07) en 2010



Christian Décamps – mes vers solitaires – Chirols (07) 19 août 2010

Concert du Père, Christian Décamps, racine du groupe Ange, dans un exercice particulier, qu’il aime bien, se mettre en danger tout seul sur scène, pendant plus de deux heures, dans son spectacle intitulé « Mes vers solitaires ».. Juste accompagné de sa gratte, de son accordéon et de son synthé, il pose ses valises dans plusieurs villes de France et de Navarre en parallèle à la tournée du groupe et mêle chanson, philo et poésie.

Là, c’était en Ardèche, pas très loin de chez moi. ça date d’août 2010 (j’ai mis du temps à poster cet article) mais c’est toujours aussi bon…
En bref, ce fut à nouveau, et comme à chaque fois, une excellente soirée.
Pas de résumé mais quelques jolies photos et un cadeau surprise pour terminer.
Merci à toi, Christian, pour tous ces moments délicieux.
et à bientôt sur le rêve.
et, pourquoi pas, dans mon antre…
Christian Décamps - mes vers solitaires - Chirols (07) 19 août 2010 dans 6 - Dans mes cages à miel 100_3719
La foule venue nombreuse…100_3711 Ange dans 6 - Dans mes cages à miel
Christian à l’accordéon sur « Fou »100_3712
C’est aussi un excellent conteur.
100_3713Et il joue sur Ovation. Jolie, non?
100_3714

100_3716
Tout seul sur scène…

100_3717
Enfin, quand je dis tout seul… y avait bien ces quelques fourmis qui ont essayé de grimper sur ses jambes pendant une partie du concert !

100_3718

100_3810

 



Alunya |
Freewomen |
Laplumeduphenix |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | A Spotlight On Trouble-Free...
| Algorimes
| Methods to increase your we...